La mythologie grecque

La mythologie représentée sur les objets

La mythologie grecque, narrée par les aèdes, Hésiode et Homère en tête, puis mise par écrit quelques siècles plus tard se retrouve également de manière omniprésente sur le mobilier archéologique. Celui-ci reflète ainsi l'univers des croyances dans l'Antiquité greco-romaine, univers aujourd'hui abondamment étudié. Le Recueil des monuments antiques de Jean-Baptiste Muret donne à voir la diversité des supports sur lesquels les motifs mythologiques apparaissent, de la guerre de Troie aux Argonautes. En témoigne le fragment de table illiaque, un objet fabriqué durant le premier quart du Ier siècle de notre ère et découverte dans la région du Latium. Le bas-relief représente une scène de combat et le texte à gauche mentionne Énée, héros de la guerre de Troie et ... fondateur de Rome.

Pégase

Le cas de Pégase offre un bon exemple d'un motif mythologique présent sur une diversité de supports. Dans le volume II, le cheval ailé divin se retrouve en effet sur des lampes, sur des monnaies et sur des vases dont la production s'échelonne entre le VIe siècle av. J.-C. et le Ier siècle ap. J.-C. Découvrez ci-dessous un échantillonnage représentatif.

... et ici la carte de distribution des lieux de production, de découverte et de conservation des 38 occurences.
"Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?" (Veyne, 2003)
Les mythes grecs mêlent dans un même univers de croyances religion et allégories du monde dont la fonction sociale est aujourd'hui bien mise en valeur par les mythologues et des hellénistes. Après le célèbre Mythologies de Roland Barthes (1957), Pierre Vidal-Nacquet (2005) et René Treuil (2012) ont montré que ce n'est que récemment que l'on s'est mis à penser que l'Atlantide, invention de Platon dans Timée et Critias, pouvait avoir bel et bien existé ... de quoi nous interroger sur nos propres croyances !