L’œuvre de Muret en dehors du Recueil des monuments antiques

En dehors du Recueil des monuments antiques, Jean-Baptiste Muret a eu une activité de dessinateur et de lithographe pour des publications et des estampes en feuille. On a aussi la trace de quelques dessins et une aquarelle dans diverses collections.

 

Liste non exhaustive des production repérées de Jean-Baptiste Muret.

Peintures et dessins

L’Ancienne porte Saint-Antoine de Sens, aquarelle signée Muret, sd, H. 19 cm, L. 14 cm, musées de Sens, inv. 2017.0.BA.71. Elle apparaît dans l'inventaire dressé en 1891, mais sans aucune précision sur les conditions d'entrée au musée.

Mosaïque grecque imitée en camaïeu, dessin à la mine de plomb et aquarelle, signé « Muret, 1836 », H. 26 cm, L. 18 cm, legs Jules Charbonnel, 1870, musées de Poitiers, sn. P. A. Brouillet, Notice des tableaux, dessins gravures, statues, objets d’art anciens et modernes curiosités, etc: Composant les collections de la Ville de Poitiers, Poitiers, 1884, p. 212-217, p. 238. Dessin gravé dans D. Raoul-Rochette, Peintures antiques inédites précédées de Recherches sur l’emploi de la peinture dans la décoration des édifices sacrés et publics, chez les Grecs et chez les Romains, faisant suite aux Monuments inédits, Paris, 1836, pl. 12.

Dessin du décor de la patère découverte à Notre-Dame-d’Allençon (Louvre, Bj 2062), mine de plomb sur calque, envoyé par Jean-Baptiste Muret à Fortuné Parenteau et publié en 1863, dans Parenteau, Essai sur les Monnaies de Namnètes, planche III et p.24, 1863, Nantes, musée Dobrée (Grand Patrimoine de Loire-Atlantique).

Tête de Scythe, mine de plomb, H. 47,5 cm, L. 31 cm, légende au crayon en bas à droite « BN. Tête de Scythe d’après un vase de la collection de St Pétersbourg par M. Muret », BnF, département des Monnaies, médailles et antiques, AGD 65.

Deux dessins d’un vase en verre inscrit, mine de plomb, H. 56,5 cm, L. 42,5 cm, légende au crayon en bas à droite « BN, Vase de verre », BnF, département des Monnaies, médailles et antiques, AGD 66. Vase du Cabinet des Médailles dessiné dans le recueil à deux reprises.

Lithographies

M. de Norvins. Dessiné à Rome par Ingres 1811. Lit. Par Muret. S.d.

Gabriel Cortois de Pressigny, archevêque de Besançon. Pair de France, d’après une œuvre d’Ingres (1816). Muret delt. Lith. de C. Constans (en activité en 1823-1827). S.d.

Zodiaque de Dendérah, Lith. de Sentex, rue de Richelieu n°10. Publié par S. L. Saulnier et Lelorrain. Muret Ft. 1822 (référence).

Route de St. Jean, signé B. Muret. Exemplaire de la BnF, département des estampes, Recueil. Œuvre de Muret, SNR-3 (MURET, B) < Série non reliée >, annoté au crayon : juillet 1822.

Faust, série de 26 lithographies signés Muret, imp. par Villain. Janvier 1824. A Paris, Chez Auvray, Marchand d’Estampes, quai Voltaire n°5. D’après les dessins de Moritz Retzsch (1816). (Vilain 2012, p. 332, Stead 2021, p. 49)

Fridolin ou La route de la Fonderie, série de 8 lithographies signées Muret, impr. par Villain, 1825. A Paris, Chez Defer marchand d’Estampes, Quai Voltaire n°19. D’après les dessins de Moritz Retzsch.

Manège. Fac-similé de croquis d’Horace Vernet dessinés sur pierre par Muret, série de 16 estampes, vers 1835. Paris, Delpech Quai Voltaire n°3.

Relief en plomb d’Uriage, lithographie signée Muret, lith. Ligny R. du Dragon 20 à Paris. Exemplaire de la BnF, département des estampes, Recueil. Oeuvre de Muret, SNR-3 (MURET, B) < Série non reliée >, annoté au crayon : 1838-982. Dessiné dans le recueil.

Nouvel album des jeunes demoiselles, lithographié par MM. Hte. Lecomte, Scheffer et Muret. Paris, chez Dupin & Ce, Galerie Colbert, Imp. Lith. De Maurin, rue de Vaugirard 72. [1842]. BnF, département des estampes, exemplaire relié KC-69-4 (1842-5379), et feuilles dans le Recueil. Œuvre de Muret, SNR-3 (MURET, B) < Série non reliée >, pl. 12, 13, 17-20, 22, 25, 34-35.

Nouvel album pour les jeunes garçons, Paris, étrennes 1843, Dupin aîné. Par H. Lecomte, J.-G. Scheffer, J.-B. Muret etc. BnF, département des estampes, exemplaire relié KC-69-4 (1842-5379), et feuilles dans le Recueil. Œuvre de Muret, SNR-3 (MURET, B) < Série non reliée >, pl. 5-9, 11, 15, 30, 29, 32-35.

Études variées, lithographie de Muret d’après Giovanni Ambrogio Figino, Metropolitan Museum, 61.553.19. s.d.

Ouvrages et revues (comme dessinateur, graveur ou lithographe)

Liste par ordre chronologique :

D. Vivant Denon, Monuments des arts du dessin chez les peuples tant anciens que modernes, Paris, Brunet Denon, 1829. 31 planches lithographiées. Vol. 1, pl. 15, 50 ; vol. 2 : pl. 68, 81, 86, 101, 127, 130 (bas), 141, 142, 149, 151 ; vol. 3 : pl. 154, 167, 173, 180, 181, 197, 213, 225, 231 ; vol. 4 : pl. 243, 244, 246, 252, 252bis, 253, 276, 291 (bas), 301 (bas), 303.

T. Dumersan, Médailles inédites, ou nouvellement expliquées, Paris, 1832. « Ces Médailles ont été dessinées et gravées par M. Muret, dessinateur du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque royale », p. 80.

D. Raoul-Rochette, Monumens inédits d’Antiquité figurée, grecque, étrusque et romaine. I. Cycle héroïque, 3 vol. Paris, 1833. Signé : pl. XXII (Muret 1828), pl. XXV (Muret lith.). Signé à l’encre sur l’exemplaire du Cabinet des Médailles : vignettes p. 338 et 392 ; pl. XXXI A, pl. XLIX, pl. LI, pl. LII, pl. LIII, pl. LVI, pl. LXIV, pl. LXV, pl. LXVIII, pl. LXIX

Magasin pittoresque 1833, vignette signée Muret p. 357 (monnaie).

Magasin pittoresque 1834, vignette signée Muret p. 343. Relief de Persépolis dessiné dans le Recueil.

T. Panofka, Antiques du cabinet du comte de Pourtalès-Gorgier, Paris, 1834. Exemplaire annoté de la BnF, J- 1213 : pl. I, XI, XIII, XV, XX, XXIII, XXXII signées à l’encre noir Muret f.t ou del.

Magasin pittoresque 1835, vignette signée Muret p. 71 (relief de Persépolis).

Magasin pittoresque 1835, vignette signée Muret p. 308 (monnaie).

D. Raoul-Rochette, Peintures antiques inédites précédées de Recherches sur l’emploi de la peinture dans la décoration des édifices sacrés et publics, chez les Grecs et chez les Romains, faisant suite aux Monuments inédits, Paris, 1836. Dessin signé « Muret 1836 » conservé au musée de Poitiers, lien, reproduit à la pl. 12.

D. Raoul-Rochette, « Lettre à M. Grotefend, sur quelques médailles de rois des Odryses et de Thrace », Nouvelles Annales de l'Institut de correspondance archéologique, 1836, 1er cahier, p. 102-138, pl. B (Muret sc.).

F. Lajard, « Mémoire sur une représentation figurée de la Vénus orientale androgyne », Nouvelles Annales de l'Institut de correspondance archéologique, 1836, 1er cahier, p. 161-212, pl. D (dessiné par Muret).

l’abbé Arri, « Nouvelles observations sur l’inscription latino-punique de Leptis », Journal Asiatique, octobre 1837, p. 301-315, p. 308 (« Je ne m’arrêterai pas non plus à décrire la figure, le dessin que j’en donne en étant une représentation très-exacte exécutée par M. Muret, dessinateur du cabinet des médailles de la Bibliothèque royale de Paris, et gravée par M. Veran. »)

Revue numismatique, 1838, pl. XV (E. Cartier, p. 382 : « Je vous offre ici, d'après un dessin de M. Muret, l'empreinte d'une jolie pièce d'or de François Ier, elle existe au Cabinet royal, et a été publiée par Haultin. »)

Revue numismatique, 1839, pl. I Muret del – Dembouz Metz ; pl. XV Muret et Cartier - Lith de E. Dézairs à Blois – Eug. Lanier Lith.

G. Conbrouse, Catalogue raisonné des monnaies nationales de France :  essai, 3 volumes, Paris, 1839-1841. Frontispice + planches signées Muret del. : pl. 3, 8, 9, 14, 15, 17, 18, 20, 21, 58, 60, 68, 75, 90, 99.

Revue numismatique, 1840, pl. XV-XIX : L. de la Saussaye et Muret – Lith E. Dezairs– Alexandre Litho. Pl. XXI-XXII : Muret – Litho E. Dézairs Blois – Alexandre Litho.

Revue numismatique, 1841, Pl. VIII, IX, XVIII : Muret - Lith E. Dézairs, Blois – Alexandre Lith.

Revue numismatique, 1842, Pl. VII : Muret - Lith E. Dézairs Blois – Alexandre Lith. Pl. XV-XVII : Muret - Lith de E. Dézairs Blois

Revue numismatique, 1843, Pl. I-II Muret del. – Lith de Grégoire et Denieu, Paris. Pl. XVI-XVII : Muret – Cartier.

T. Bonnin, Antiquités gallo-romaines du Vieil-Évreux : Atlas, Évreux, 1845, pl. XVIII-L (Muret del. et lith. ou Muret del. – Lith. De A. Godard).

Annali, 1847, pl. C (monnaies) dessinée par Muret, gravée par Dardell.

J.S.A. Devoucoux, J. de Fontenay, Autun archéologique, Autun, 1848, p. 258 : « En voici un dessin fidèle dû à l’habile crayon de M. Muret. », gravure p. 259 (gravé par Dardelet). Dessiné dans le Recueil.

C. Lenormant, « Mémoire sur un buste de bronze du musée du Louvre », Mémoires de l’Académie des inscriptions, XIX, 3 planches (Muret del. A.F. Lemaitre Sculp.).

F. Lenormant, « Lettre à M. Hase sur des tablettes grecques trouvées a Memphis », Revue archéologique, 1851, 8, 2, p. 461‑470, pl. 170-171 (p. 466 : « Enfin, pour terminer cette tablette, je crois reconnaître au bas dans des lettres trop effacées pour que M. Muret, malgré toute son habitude des monuments, ait pu les reconnaître et les dessiner avec certitude. »).

T. Bonnin, Antiquités gallo-romaines des Éburoviques, Évreux, 1860. I, pl. 2 (Muret Del. – Lith. De A. Godard. – Ch. Walter lith.), III, pl. XVIII-L (Muret del. et lith. ou Muret del. – Lith. De A. Godard). Reprise des pl. de la publication de 1845.

E. Gerhard, "Aphrodite als Widdergottheit", Archäologische Zeitung 1862, p. 304-305, pl. CLXVI.3 (p. 304 : « L'image en question, dessinée avec une fidélité éprouvée par M. Muret […] »). Miroir dessiné dans le Recueil.

F. Parenteau, Essai sur les monnaies des Namnètes, Nantes, 1863, pl. III (p. 24 : « M. Muret, l’habile dessinateur de la Bibliothèque impériale, a bien voulu me faire un dessin de la patère du Louvre reproduite sur la planche III ; je le prie de vouloir bien recevoir ici mes sincères remerciements. » (dessin préparatoire conservé au musée Dobrée).

C. Lenormant, « Déméter Eleusinia », Archäologische Zeitung, 1864, p. 196-197, pl. CXCI (« Vous verrez, je pense, avec quelque intérêt, Monsieur, la belle terre-cuite dont je vous envoie pour votre Gazette un dessin dû à l’habile crayon de M. Muret. »). Dessiné dans le Recueil.

E. Gerhard, « Sammlung Oppermann zu Paris », Archäologische Zeitung, 1864, p. 123-126, n°2 « Petite figurine en bronze d'un Héros barbu, représentée ici dans un dessin de Monsieur Muret. »

E. Gerhard, Etruskische Spiegel, IV, Berlin, 1867, pl. CDXXVIII.1 (p. 85 n. 33 : « Un dessin antérieur fait à Rome, sans doute du même miroir, se distingue de celui que nous suivons, envoyé en 1842 par M. Muret de Paris […]. »)

Champfleury, « Lettre à M. Mérimée à propos de quelques monuments inédits de la caricature antique », Gazette des Beaux-arts, 1869, p. 269-279, p. 275, « Anse de lampe (tirée des portefeuilles de Muret). » p. 276 : « J’emprunte aux portefeuilles de Muret le dessin d’une autre terre cuite dont l’original se trouvait dans le cabinet Evans. »

F. Lenormant, « Hercule et Iphiclès », Gazette archéologique, 1875, p. 63-68, pl. 14-16, p. 67 : « le dessin, dû au savant et exact crayon de Muret, se trouvait dans les cartons de mon père, qui comptait le publier avec l'Iphiclès. »

S. Trivier, Gazette archéologique, 1878, p. 48 (« La pâte de verre imitant une intaille, que nous publions ici d’après un dessin exécuté autrefois par Muret […] »).

J. de Witte, « Les divinités des sept jours de la semaine », Gazette archéologique, 1879, pl. 1 (p. 2 : « Plus tard, feu Théodore Muret, employé au Cabinet des médailles de la Bibliothèque Nationale, a fait un dessin soigné de ce vase, d’après les planches lithographiées publiées par M. Keller, et a tâché, avec une habileté remarquable, de rétablir le caractère original de la composition. C’est cette restitution que nous avons fait reproduire dans notre planche 1. »)

 

Lire la suite : L'antiquité à Paris des années 1820 aux années 1860.